Die Wissensplattform der Neuen Regionalpolitik (NRP)

Centre de compétences romand du tourisme rural (Projet Regio-Plus de 2002 à 2004)

Les exigences liées au développement du tourisme rural passent par un rassemblement des forces en présence. Les possibilités offertes par Internet et les projets qui y sont liés nécessitent une concertation efficace et dynamique. Les acteurs concernés veulent professionnaliser cette activité pour s’engager dans une réflexion à long terme. Deux études ont confirmé que l’émergence d’une plate-forme unique de soutien au tourisme rural constitue le meilleur moyen d’accroître l’ampleur de cette branche touristique et de mettre en place des cadres de travail basés sur l’utilisation des synergies possibles et leur rationalisation. Les produits et services du Centre de compétences romand du tourisme visent une insertion durable dans le monde rural, la proximité des lieux de production, l’utilisation de produits du terroir, un personnel d’accueil vivant sur place, des chartes de qualité, un tourisme individuel ou par petits groupes et la garantie que les produits soient définis comme durables.

Promoteurs

Association Groupements et Organisations Romands de l'Agriculture (AGORA); Agence d'Information Agricole Romande (AGIR); Service Romand de Vulgarisation Agricole (SRVA). Partenaires: Fédération du Tourisme Rural de Suisse Romande (FTRSR); cantons de Fribourg, Genève, Jura bernois, Jura, Neuchâtel, Vaud et Valais.

Branches/groupes participants

Secteur public:

  • Communes
  • Régions
  • Cantons

Secteur privé:

  • Tourisme
  • Restauration
  • Hôtellerie
  • Artisanat
  • Commerce
  • Agriculture

Associations:

  • Associations prestataires

Fondement

En Suisse romande, le tourisme rural s'est développé progressivement depuis environ trente ans. Au fil des idées et des besoins, il s'est organisé au travers d'associations de prestataires. Les Service romand de vulgarisation agricole (SRVA) et les services cantonaux de vulgarisation agricole leur apportent un soutien technique depuis le début. Les produits se sont développés et sont aujourd'hui répartis dans plusieurs organisations. Mais les projets naissent tous azimuts, avec des catalogues différents et sans concertation entre eux. Le secteur n'est donc pas géré de manière globale et concertée sur le territoire romand.

Objectif

Dans le cadre de la tendance «tourisme doux», les zones rurales disposent d'un formidable potentiel de développement. Pour assurer son essor et répondre à la demande croissante, une tâche s'avère indispensable: regrouper les forces. L'objectif est de formaliser un mode de travail et d'organisation propre à l'ensemble du tourisme rural en Suisse romande. Il n'est ni de créer un niveau supplémentaire dans l'organisation actuelle, ni de supplanter aux cantons et aux associations de prestataires.

Action

  • Elaboration d'un concept de formation et formation de prestataires et de personnes relais;
  • Réalisation d'un portrait Internet;
  • Elaboration d'un concept de qualité pour les prestations non définies par la Fédération suisse du tourisme;
  • Réalisation d'un stand de foire et du matériel promotionnel pour l'ensemble du territoire romand;
  • Création d'un nouveau catalogue et, plus tard d'un CD présentant l'ensemble des prestations du tourisme rural de Suisse romande;
  • Actions promotionnelles auprès des offices de tourisme, des tours opérateurs et des agences de voyages, y.c. d'articles de relations publiques et d'encarts publicitaires;
  • Conception d'une signalisation commune pour la Suisse romande.

Compte à rebours

Le projet s'étale sur trois ans (2002 - 2004). La gestion et l'animation du Centre de compétences seront gérées par les trois porteurs du projet: AGIR, AGORA et SRVA. La formation des prestataires est assurée sur les trois ans. La réalisation des objectifs est attribuée à un organisme responsable de son exécution alors que la réalisation de certains domaines d'activité nécessitera une gestion conjointe entre plusieurs organismes ou sera exécutée par un organisme tiers mandaté pour cette tâche. Pour étayer ses décisions et créer une dynamique, le Centre de compétences romand dispose de deux groupes: un groupe décisionnel (de pilotage du projet) et un groupe consultatif que le groupe décisionnel informera et consultera régulièrement et qui évaluera l'avancement des travaux.

Financement

Le coût total du projet s'élève à CHF 1'478'800.–

Impact géographique

Cet impact est régional, interrégional, national voire international. En effet, le projet maintient des activités économiques dans des régions dont le développement est problématique, en offrant un soutien technique aux entreprises agricoles et aux PME. Il maintient également une offre de services aux zones déshéritées. Enfin, il encourage les acteurs à l'entretien du patrimoine naturel et le valorise par une offre visant autant des clients de proximité que nationaux et internationaux.

Travail

Le projet permettra de préserver des emplois dans l'agriculture, le commerce, le tourisme et l'artisanat. En outre, les activités d'accueil permettront aux agriculteurs d'acquérir de nouvelles compétences professionnelles.

Economique

Les objectifs visés permettront de préserver un tissu social, économique et professionnel actif et bien formé notamment dans l'agriculture, l'artisanat, les services et la restauration grâce à la diversification des activités dans ces secteurs. Ils intensifieront aussi les échanges commerciaux au niveau local et combleront un manque souvent relevé par les responsables touristiques, à savoir l'offre de milieu de gamme.

Ecologique

Les produits du tourisme rural définis dans les chartes de qualité ne génèrent pas de nuisances à la nature ou à l'environnement. Les animations «nature» ne sont en outre assurées que par des personnes formées connaissant bien les problèmes posés par une charge trop importante pour la biodiversité des sites naturels. Les chartes de qualité limitent les capacités d'accueil. Enfin, les produits du tourisme rural attirent une clientèle sensible à la nature, aux paysages et à la culture régionale. Pour toutes ces raisons, on peut affirmer que le projet aura des effets positifs sur la qualité de l'environnement.

Innovation et modèle

Le projet est novateur car aucune autre organisation de ce type et de cette envergure n'existe en Suisse. Il l'est aussi en raison d'une coordination et d'une mise en commun sur le plan romand des efforts de développement dans le secteur du tourisme rural. Il l'est encore grâce au rassemblement d'une large gamme d'offres en milieu rural. Enfin, le projet et les structures mises en place au terme de l'aide fédérale seront reproductibles tels quels.

Direction

Centre de compétences
Av. des Jordils 1
1000 Lausanne 6
Renseignements généraux:
Tél. 021/613 11 31
Fax 021/ 613 11 30
E-Mail: agir@worldcom.ch
Chargée de projet:
Michèle Zufferey, SRVA
Tél.:021 619 44 63
E-Mail: m.zufferey@srva.ch

Rapport Final

Créé en 2002 à la suite d’une décision du SECO d’octroyer une aide financière de CHF 590'000.–, le Centre romand de compétences du tourisme rural vise à regrouper les forces du tourisme rural en Suisse romande. Le travail entrepris a abouti en 2005 à la création de l’association tourisme-rural.ch qui a pour mission de contribuer au développement durable des régions rurales en Suisse et pour objectif de promouvoir le tourisme rural sur l’ensemble du pays. A ce jour, elle regroupe 254 prestataires qui proposent de l’hébergement, de la restauration et des loisirs en milieu rural. Elle relaie aussi l’offre de membres d’autres associations actives dans le secteur grâce à des contrats de collaboration établis avec ces dernières. Elle dispose d’un secrétariat suisse à Lausanne ainsi que d’un secrétariat régional en langue italienne au Tessin et se prépare à ouvrir un secrétariat en Suisse alémanique. 
 
Pour d’autres renseignements, consulter le site www.tourisme-rural.ch

Zurück zur Übersicht

Bild: regiosuisse.

JETZT ANMELDEN: Nationaler formation-regiosuisse-Einstiegskurs zur NRP, zu Interreg und deren Schnittstellen zu anderen Förderprogrammen

Am 9. Juni findet erneut der beliebte formation-regiosuisse-Einstiegskurs für Personen statt, die sich neu mit den Themen «NRP», «Interreg» und Schnittstellen zu anderen Förderprogrammen befassen.
Bild: regiosuisse.

Nutzen Sie das NRP-Logo für Ihre Kommunikation!

Damit die NRP und die von ihr unterstützten Projekte in der Öffentlichkeit sichtbarer werden, hat das SECO ein NRP-Logo entwickelt. Dieses soll die Kommunikation des Bundes erleichtern, kann aber auch von Kantonen, Regionen, Projektträgern und weiteren Interessierten in der Öffentlichkeitsarbeit genutzt werden.
Artikel teilen