The platform for regional development in Switzerland

BlueArk

Le projet BlueArk permettra des améliorations structurelles significatives dans les communes pour les objets touchant à l'eau, notamment les réseaux de captation, la surveillance des débits, le traitement des eaux potables et usées ou la production d'énergie. Il facilitera l'implantation de micros centrales en développant les compétences nécessaires aux études, en créant et en commercialisant de nouvelles prestations et de nouveaux produits. Il favorisera l'émergence de nouveaux potentiels énergétiques tels que le biogaz, le bois, les stations d'épuration. La sécurité de l'approvisionnement en eau potable et une indépendance énergétique accrue compteront parmi les principales retombées positives pour les régions concernées et l'expérience acquise servira d'exemple pour d'autres régions intéressées. A ce stade, le projet est amorcé avec une pré-étude terminée pour la commune pilote de Blatten. Pour Evolène (une autre commune pilote), les initiateurs travaillent sur le concept de base global des énergies et de l'eau, notamment pour le traitement des eaux usées, la centrale biogaz, les infrastructures de traitement, de distribution et de turbinage de l'eau potable, la valorisation énergétique des rejets bovins et le turbinage de torrents sur des courtes distances.

Promoteurs

La Fondation The Ark (propriété de l'Etat du Valais) assure au départ le rôle de requérant, en attendant que la société BlueArk SA soit constituée, avec un capital actions réparti à raison de 60% pour la commune de Viège, 20% pour la région de Viège et 20% pour la Fondation The Ark.

ext_project.provinces
Valais
ext_project.measures
Industry systems with high added value oriented to export
Weitere Themen
Energie
ext_project.programme
Regio Plus
ext_project.duration
01.01.2007 - 31.12.2009
ext_project.costs
CHF 1'280'000.-
ext_project.contactData

Fondation The Ark
Jean-Pierre Sigrist

Regio Plus war ein Vorgängerprogramm der Neuen Regionalpolitik (NRP). Regio Plus war ein Impulsprogramm zur Unterstützung des Strukturwandels im ländlichen Raum und lief von 1997 bis 2007.
Share article