Pfyn-Finges: Espace de vie et de découverte (Projet Regio-Plus de 1998 à 2004)

Le règlement à l’amiable des conflits d’intérêts entre divers projets économiques et les objectifs de protection du site du bois de Finges ont induit une nouvelle philosophie basée sur la concertation et le partenariat. La restauration du site de Finges dans le cadre des grands projets de transport, a fait naître une prise de conscience écologique et a incité à la promotion de valeurs paysagères, culturelles et naturelles de la région qui, aujourd’hui, ne sont pas valorisées. L’association a donc pour but: - de valoriser ce dont elle dispose et qui fait la particularité de la région; - de mieux gérer ce cadre vie; - de proposer ce cadre exceptionnel comme une offre complémentaire à l’offre touristique existante; - de rechercher des synergies en matière de marketing, de marque déposée et de promotion.

Promoteurs

L'association Pfyn-Finges «Espace de vie et de découverte», constituée le 10 mars 2000 comprend les Régions LIM de Loèche et Sierre, les Communes et les Bourgeoisies de la Forèt de Finges, soit Loèche, Salquenen, Sierre et Varone, les Sociétés de développement de Sierre-Salquenen et environs ainsi que Loèche-Tourisme, les associations Pro Natura et WWF, le canton du Valais ainsi que des personnes privées.

Branches/groupes participants

Secteur public:

  • Communes
  • Bourgeoisies
  • Canton

Secteur privé:

  • Sociétés de développement
  • Tourisme
  • Artisanat
  • Agriculture

Associations:

  • Culturelles
  • Loisirs
  • Protection de la nature

Fondement

La nature et le paysage de Finges doivent être protégés, entretenus, mis en valeur, voire rétablis. Il s'agit également de prendre en considération les attentes émises par les milieux de l'agriculture, de la sylviculture et du tourisme. D'où le souci des initiateurs de promouvoir un tourisme doux axé sur la qualité en établissant un équilibre entre les domaines de l'économie, de l'écologie et de la société civile en général.

Objectif

Partant de ces fondements, les initiateurs entendent proposer une offre touristique basée sur les valeurs naturelles du paysage concerné et axée sur une qualité complémentaire de l'offre existante. Ils veulent valoriser les sites déjà construits, notamment les châteaux, les vignobles et les bâtiments historiques. Sur le plan écologique, ils mettront l'accent sur la conservation et le renforcement des richesses naturelles du site de Finges et des espaces protégés comme Bergji, Platten ou Poutafontana. Un développement des synergies entre industrie, communes et régions est aussi à l'ordre du jour tout comme le renforcement des potentialités locales. Le tout doit se faire dans un esprit fédérateur visant à une prise de conscience plus importante des richesses naturelles de ce coin de terre valaisan.

Action

Parmi les mesures prises, pour l'instant, on peut citer notamment la création d'un site Internet (http://www.pfyn-finges.ch/), des actions suscitant des couvertures médiatiques, un stand d'information ad hoc sur la RN9, une information ciblée aux décideurs et la participation à des manifestations promotionnelles en Suisse et à l'étranger. Un centre nature à caractère didactique sera mis en place, de même que des séminaires touchant aux sciences naturelles (biologie, ornithologie, revitalisation des zones alluviales). L'agriculture ne sera pas oubliée puisqu'elle comprendra des exploitations préservant les diverses variétés animales et végétales ainsi que la vente de produits du terroir. Enfin, divers tracés de randonnées à caractère didactique seront aménagés avec plusieurs options de circuits à thèmes.

Sur un plan écologique, les initiateurs favoriseront l'aménagement de zones de détente et de restauration des biotopes comprenant diverses études scientifiques. Ils entendent aussi mettre l'accent sur des mesures combinant la protection de la nature et l'exploitation à des fins économiques, notamment pour les barrages, les gravières, les rives du Rhône et les zones alluviales. Le tout complété par de nouvelles mesures de prévention contre l'incendie et les affaissements de terrains.

Compte à rebours

Une déclaration d'intention entre les partenaires publics et privés a été signée en automne 1998. L'étude de base qui en a suivi a été adoptée en avril 2000.

Les initiateurs se trouvent dès lors en phase de mise en ouvre de leur projet. L'établissement du plan d'action s'étalera jusqu'en avril 2001, mais la concrétisation est déjà une réalité depuis la création de l'association en mars 2000.

Durée de réalisation du projet: 5 ans.

Financement

Coût total du projet: CHF 910'000.–

Impact géographique

Le projet concerne tout d'abord les régions de Loèche et de Sierre. Une démarche est en cours pour faire reconnaître le site comme le premier parc régional naturel du Valais, ce qui devrait lui donner une aura nationale voire internationale.

Emploi

De manière directe, le projet favorisera le maintien voire la création de nouveaux emplois dans le secteur touristique, au sens large du terme. Mais il contribuera aussi indirectement à renforcer l'attractivité de la région pour de nouvelles entreprises.

Economique

Le projet s'appuie sur la branche touristique, essentielle pour toute cette région et en accroît l'attractivité. De nouveaux domaines de compétences devraient voir le jour, en relation directe avec les éléments naturels de la forêt de Finges et le secteur agricole qui lui est intimement lié.

Ecologique

Tout le projet est relié directement à la préservation du site de Finges et aux éléments écologiques qui en découlent et qui en constituent le capital de base.

Innovation et modèle

Dans le sens du développement durable (Agenda 21), le projet vise non seulement à une valorisation touristique de ces valeurs naturelles, mais aussi à un accroissement de la prise de conscience d'un usage durable de l'environnement. Seuls quelques parcs naturels de notre pays offrent une coopération multi-sectorielle aussi large et de surcroît une synergie entre deux régions linguistiques. Ses caractéristiques pourront donc servir de modèle à d'autres projets similaires. A noter que le projet s'inscrit en droite ligne dans la campagne menée par la Fondation suisse du paysage et Suisse Tourisme: «Enfin les vacances − votre paysage».

Direction

Paul Metry
Areaplan
Raumplanung, Siedlungsgestaltung, Umweltkoordination AG
Haus Lötschberg
3945 Gampel
Tél. 027/932 32 10
Fax 027/932 32 71
E-Mail: info@pfyn-finges.ch
Site web

Extrait du rapport final

Le projet a contribué à encourager les quatre communes de la forêt de Finges à se profiler ensemble dans le domaine du tourisme doux. C’est ainsi que le Grand conseil valaisan a décidé, en novembre 2005, d’aménager le premier parc naturel du canton dans la forêt de Finges. C’est la première fois qu’un tel parc obtient un statut officiel basé sur assise financière solide. Le financement est également assuré pour le centre de la nature et du paysage prévu à Salgesch. Ce centre devrait être prêt en 2007 et jettera les bases d’un centre de compétence orienté vers un tourisme de la nature et des paysages. Parmi les partenaires du projet, on trouve notamment des représentants de la station ornithologique de Sempach, l’association valaisanne de biologie sauvage et d’autres instituts de recherche. Tout au long du réseau pédestre nouvellement balisé, les organisateurs ont aussi prévu des attractions telles que des passerelles aériennes. Des tours guidés sont mis sur pied chaque semaine. Mais la plus importante valeur ajoutée est issue du secteur de la formation touristique puisque de nombreuses excursions sont aujourd’hui organisées en coopération avec diverses universités.

Zurück zur Übersicht

Bild: regiosuisse.

Projektdatenbank: Neue Projekte und neues Gewand

Über 400 neue Projekte und ein überarbeitetes Design: Die NRP-Projektdatenbank von regiosuisse kommt erweitert und in einem neuen Gewand daher, neue Projekte werden laufend integriert.
Artikel teilen