La plate-forme du développement régional en Suisse

ASTAHG - Alpine Space Transnational Governance of Active and Healthy Ageing

Le projet ASTAHG vise à améliorer la mise en œuvre des politiques de promotion d’un vieillissement actif et en santé dans les régions alpines grâce à une meilleure gouvernance. Cela passe notamment par une coordination accrue entre les différentes politiques publiques régionales, le secteur privé, les autorités locales et les structures en charge de la recherche et de l’innovation. En Suisse, l’accent sera mis sur le lien entre ces politiques de promotion d’un vieillissement actif et en santé et le secteur touristique. Le volet suisse du projet sera étroitement coordonné non seulement avec le district d’Entremont qui participe au financement du projet, mais également avec les six communes du dis-trict, la HES-SO Valais, l’Université de Genève, le Groupement suisse pour les régions de montagne (SAB) et divers représentants du secteur privé et de la société civile. Le projet ASTAHG permet au district d’Entremont de renforcer son attractivité auprès des personnes âgées afin d’éviter un exode démographique, entrepreneurial et touristique vers les centres urbains. Les communes et les milieux touristiques du district peuvent par ailleurs renforcer leurs actions visant à rester une destination touristique attractive pour les personnes âgées, notamment pour la nouvelle génération de retraités aisés. Le projet est donc compatible avec les objectifs de la Nouvelle politique régionale (NPR) puisqu’il contribue à l’amélioration des conditions cadres de la compétitivité du district d’Entremont.

Thème
Tourisme
Programme
Interreg
Durée du projet
16.04.2018 - 15.04.2021
Instrument de financement
afp
Coût
CHF 132'252.-
Soutien Confédération
CHF 66'126.-
Contact

Réseau International sur le Vieillissement Genève
1202 Genève

Les buts stratégiques et les thèmes prioritaires mis en œuvre dans le cadre de la NPR varient selon le canton et la région et sont déterminants pour savoir si un projet peut bénéficier du soutien financier de la NPR.
Partager l'article