La plate-forme du développement régional en Suisse

Call for abstracts: Journées suisses de la statistique

Etant donnée la situation actuelle en lien avec le coronavirus, différents événements sont annulés ou repoussés. regiossuisse ne garantit pas l’exactitude ni l’exhaustivité des informations. Veuillez contacter directement l'organisateur concerné si vous avez des questions.

Adopté en septembre 2015 par les Nations Unies, l’Agenda 2030 pour le développement durable s’arti-cule autour de 17 objectifs. Placé sous la devise « leaving no one behind », l’Agenda 2030 a une valeur universelle et s’adresse à toutes les nations. Afin de relever ces défis, il convient de disposer de données statistiques de haute qualité, accessibles, actuelles et fiables pour assurer le suivi de la mise en oeuvre de ces objectifs aux niveaux régional, national et international. Des données détaillées sont également nécessaires comme bases de décision pour les actions à mener. Un véritable défi pour la communauté statistique !

Ne laisser personne pour compte requiert non seulement de disposer de données pour tous les groupes sociaux (dont les minorités) et tous les territoires, mais aussi de les transformer en informations statis-tiques accessibles à toutes et à tous.

Comme l’a mis en évidence la crise du coronavirus, le contexte et les conditions-cadres dans lesquels s’inscrivent toutes nos actions peuvent évoluer très rapidement. Afin de pouvoir prendre les bonnes dé-cisions pour juguler la crise, il est indispensable de disposer de données fiables et actuelles. Le rôle des données et de la statistique n’a jamais été aussi fort et important qu’en cette période. La crise actuelle ne fait que de confirmer la nécessité d’assurer une bonne gestion des données afin de pouvoir anticiper et prendre les mesures pour combattre les crises telles que les pandémies, les conflits ou encore les crises économiques.

Ces différents axes seront au centre des discussions lors des journées suisses de la statistique qui auront lieu à Lugano du 6 au 8 septembre prochain.

N’hésitez pas à venir partager vos expériences, vos projets d’innovation et vos recherches dans ces deux vastes domaines. Venez présenter vos succès pour répondre à ces objectifs ainsi que les problèmes et obstacles auxquels vous avez été confronté∙e∙gs. Seul en mettant ensemble notre savoir, nous serons à même de relever l’important défi qui nous est proposé !
 

Les journées suisses de la Statistique auront lieu à Lugano du 6 au 8 septembre. Nous espérons vivement pouvoir les organiser sous forme présentielle. Néanmoins, si les conditions sanitaires ne le permettaient pas, les journées auront lieu sous forme virtuelle. Le programme sera adapté suivant la forme de la conférence.

Détails :

Les exposés peuvent être tenus en français, en allemand, en italien ou en anglais. La langue du titre annoncé détermine la langue de l’exposé. Les exposés de recherches scientifique et académique sont les bienvenus.
Vous pouvez soumettre vos propositions selon trois options :

  • une présentation de 20 minutes sur un des thèmes ci-dessus (max. 15 minutes pour la présenta-tion proprement dite et 5 minutes pour les questions)
  • un poster (seulement si les journées auront lieu en présentiel)
  • un Lightning Talk en plénum (le choix du thème est libre) Définition : un Lightning Talk est une présentation de 5 minutes accompagnée de 15 transpa-rents passant automatiquement toutes les 20 secondes

Délai d’envoi pour les abstracts : 11.04.2021

Les contributions peuvent porter sur les thèmes suivants :

A. Des données de tou∙te∙s…
Disposer de données respectant les principes de la statistique publique pour tous les groupes sociaux, tous les territoires, ou encore tous les secteurs économiques requiert une collaboration étroite entre les différents producteurs de statistiques, qu’ils soient publics ou non. Les nouvelles sources de données ainsi que les méthodes les plus récentes, tel le machine learning, y joueront un rôle important.

A1. Mesure de tous les groupes sociaux, tous les territoires et tous secteurs économiques (« leave no one behind »)
A2. Les « nouvelles » sources de données (open data, données administratives, données de téléphonie, etc.) et les nouveaux outils de collecte et de gestion des données (big data, données temporelles et his-toriques, etc.)
A3. L’interopérabilité des données (gouvernance, aspects techniques, juridiques et éthiques, etc.)
A4. Les « nouvelles » méthodes statistiques (par ex. machine learning, modélisation et spill over, etc.)

B. …aux informations pour tou∙te∙s
Disposer de données n’est pas suffisant. Encore faut-il les transformer en informations statistiques perti-nentes, compréhensibles et accessibles à toutes et à tous. La manière de communiquer les résultats doit être adaptée au public cible et suivre sans cesse les développements des nouveaux moyens de commu-nication.

B1. Accountability : rendre compte et justifier les actions
B2. Narration (story telling) et « statistical literacy »: comment rendre les informations attractives et ac-cessibles, renforcer les capacités à comprendre et s’approprier les informations statistiques
B3. Moyens et formes de communication
B4. Augmenter la confiance dans les informations

Type de rendez-vous
Weitere Veranstaltungen
Lieu
online
Organisateur
Office fédéral de la statistique
Contact
Marc Gindraux
Fichiers
Partager l'article