Une Stratégie macrorégionale pour la région alpine (EUSALP)

Stratégie macrorégionale pour la région alpine (EUSALP)

Un nouvel instrument transnational destiné à l’espace alpin a vu le jour: la Stratégie macrorégionale pour la région alpine (EUSALP). Instruments de la politique de cohésion et de la politique structurelle de l’Union européenne (UE), les stratégies macrorégionales portent sur des défis auxquels sont confrontées des régions géographiques spécifiques; elles contribuent ainsi à renforcer la cohésion économique, sociale et territoriale dans ces régions.

Que sont les stratégies macrorégionales?

Les stratégies macrorégionales constituent une innovation substantielle des domaines de la coopération et de la cohésion territoriales européennes: ce sont des instruments destinés à améliorer l’exploitation des potentiels qui existent dans les territoires concernées. Créées en 2009 par l’UE, ces stratégies forment un volet de la politique de cohésion de l’UE; elles visent à mettre en évidence les défis communs qui existent dans des régions géographiques spécifiques ainsi qu’à définir des objectifs. 

Ces stratégies devraient faciliter l’harmonisation des modalités de collaboration dans les domaines économiques, sociaux et territoriaux et permettre de renforcer les coopérations existantes. Elles ont également pour but de tenter de mettre en place des collaborations avec les pays voisins par-delà les frontières de l’UE. Les stratégies macrorégionales ne créent ni nouveaux fonds publics, ni institutions, ni lois. Elles ont uniquement pour but de rendre les outils existants plus ciblés et plus efficaces. 

Actuellement, l’UE compte quatre stratégies macrorégionales concernant les régions du Danube, de la Baltique, des mers Adriatique et Ionienne, ainsi que des Alpes. Au terme d’une évaluation portant sur les deux premières stratégies, on a constaté que ces initiatives communes ont un effet positif sur les régions impliquées et que les ressources y ont été utilisées plus efficacement.


Pourquoi faut-il EUSALP?

L’espace alpin occupe une fonction importante au sein de l’Europe, tant comme facteur économique que comme patrimoine naturel et culturel. Les Etats et les régions alpins connaissent des phénomènes économiques, géographiques et sociaux comparables, qui prennent souvent la forme de défis comparables; c’est par exemple le cas de la promotion des sites économiques, du changement climatique et des questions d’énergie et de transports. 

Grâce à cette stratégie commune, il a été possible de définir des priorités et des champs d’action d’ordre supérieur, qui contribuent à renforcer les coopérations dans l’espace alpin, ce qui permet ensuite d’aborder les défis au moyen d’une approche coordonnée.


Le fonctionnement et les objectifs d’EUSALP

La Stratégie macrorégionale pour la région alpine (EUSALP) et son plan d’actions ont été formellement approuvés à la fin de l’année 2015. La conférence de lancement a eu lieu au début de l’année 2016 en Slovénie, pays qui assume la première présidence d’EUSALP. La Suisse a été impliquée dans le processus dès le début et joue désormais un rôle actif dans la mise en œuvre de la stratégie. 

Le suivi des travaux a été confié à un groupe de pilotage, composé de représentantes et de représentants des États et des régions alpines ainsi que de deux observateurs, l’un délégué par la Convention alpine, l’autre par le programme Interreg B «Espace alpin»; la Commission européenne est également directement impliquée. La Suisse est représentée par la Conférence gouvernementale des cantons alpins (CGCA) et par l’Office fédéral du développement territorial (ARE).

La Stratégie macrorégionale pour la région alpine poursuit trois objectifs, chacun de ces objectifs comptant à son tour plusieurs actions: 

  1. Un accès équitable à l’emploi qui s’appuie sur la forte compétitivité de la région
    1. Créer un véritable écosystème d’innovation et de recherche
    2. Accroître le potentiel économique des secteurs stratégiques
    3. Mettre l’éducation et la formation en adéquation avec le marché du travail dans les secteurs stratégiques
  2. Une accessibilité interne et externe durable
    1. Promouvoir l’intermodalité et l’interopérabilité du transport de passagers et de marchandises
    2. Assurer la connexion électronique entre les personnes et faciliter l’accès aux services publics
  3. Un cadre environnementale plus inclusif et des solutions énergétiques renouvelables et fiables pour l’avenir
    1. Préserver et valoriser les ressources naturelles, y compris l’eau, ainsi que les ressources culturelles
    2. Développer la connectivité écologique sur l’ensemble du territoire EUSALP 
    3. Améliorer la gestion des risques et mieux gérer le changement climatique, notamment par la prévention des risques naturels de grande ampleur
    4. Faire du territoire de la région un modèle en termes d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables

Des groupes d’actions se sont constitués pour chacune des neuf actions d’EUSALP dans le but de les mettre en œuvre. De nombreuses institutions helvétiques participent à ces groupes.


Contact


Autres informations

Bild: regiosuisse.

CoSF «Numérisation de l’économie – enjeux et perspectives pour le développement régional»

L’objectif de cette séance est le suivant: Identifier des manières de récolter des données numériques et de les utiliser dans une perspective de développement régional; aborder la question des plateformes régionales de données, la gouvernance des données et les différentes perspectives qui y sont liées.
Partager l'article