La plate-forme du développement régional en Suisse

Consommation locale dans la Métropole lémanique

L’objectif principal du projet est de renforcer l’interdépendance économique entre les agglomérations et les régions rurales. Il s’agit ici pour l’essentiel de promouvoir la consommation de produits locaux provenant des régions rurales du territoire d’action concerné. Cela doit se faire notamment via une activité de conseil auprès des actrices et des acteurs pertinents ou via le renforcement de réseaux de savoir et d’innovation centrés sur ce thème. Le projet sera mis en œuvre dans le cadre du programme pilote Territoire d’action Economie (PHR Economie), qui est consacré à l’importance économique des territoires d’action définis dans le Projet de territoire Suisse.

L’objectif général du projet soutenu par les cantons de Vaud, de Fribourg, de Genève et du Valais, et coordonné par AGRIDEA est de renforcer l’échange économique entre les agglomérations et les régions rurales. Il s’agit dans ce contexte d’aider les producteurs régionaux à conserver leurs parts de marchés. Globalement, le projet fournit donc une contribution à une consommation durable dans les villes et à la création d’une plus-value locale dans les régions plus rurales du territoire d’action.

Quatre sous-objectifs concrets ont été définis pour la mise en œuvre du projet:

  • Introduction de modèles de gouvernance adéquats
  • Renforcement du réseau de savoir et d’innovation sur le thème «consommation locale»
  • Garantir que les entreprises existantes et nouvelles, à l’intérieur et à l’extérieur du secteur agricole, aient accès à un conseil approprié et à d’autres prestations de support  
  • Réalisation de projets pilotes et d’études de cas qui promeuvent la consommation locale  

Les objectifs sont classés à un niveau stratégique supérieur, qui porte sur le lien avec le territoire d’action.

On procèdera comme suit pour atteindre les quatre sous-objectifs mentionnés ci-dessus:

Sous-objectif 1: Modèle de gouvernance adéquat

Il s’agit d’engager efficacement les instruments à disposition de la politique et de l’administration. Des connaissances sur les habitudes d’achat et de consommation sont nécessaires pour ce faire. Pour acquérir ces connaissances, il faut que les produits locaux soient clairement définis et caractérisés. Des études doivent ensuite être menées sur le comportement des consommatrices et des consommateurs en matière d’achats de produits locaux. Les instruments de promotion existants pour les start-ups et les PME seront également répertoriés et analysés. Il s’agira enfin d’établir une vue d’ensemble des activités de promotion de la consommation locale dans les trois cantons. Les connaissances concernant le comportement des consommatrices et des consommateurs ainsi que l’application des instruments par l’économie et la politique permettront de vérifier et de garantir que les modèles de gouvernance cantonaux ont un impact positif sur les projets de promotion de la consommation locale.    

Objectif secondaire 2: Renforcement du réseau de savoir et d’innovation

Les actrices et les acteurs ainsi que les réseaux qui ont un lien avec la consommation locale doivent être identifiés et analysés. Sont concernés au premier chef ici les actrices et les acteurs clés du secteur privé et public de l’agriculture et de la sylviculture ainsi que de la promotion de l’innovation. Un réseau de savoir et d’innovation sera créé dans la foulée. Ce réseau devrait permettre de mieux conseiller les actrices et les acteurs privés et publics en matière de consommation locale.

Objectif secondaire 3: Accès à un conseil approprié et à d’autres prestations de soutien

Il s’agit dans un premier temps de relever les besoins des PME dans le domaine de la consommation locale. On établira ensuite une vue d’ensemble de l’offre de conseil qui existe déjà. Il s’agira ensuite, sur cette base, de créer une offre de conseil et de prestations adaptée aux besoins des PME.

Objectif secondaire 4: Projets pilotes et études de cas

Les projets concrets et des exemples de cas devraient permettre d’acquérir des connaissances spécifiques et de les diffuser. Le but de ces projets est de renforcer la consommation de produits locaux. Les connaissances acquises seront présentées ensuite sous la forme de recommandations.

L’atteinte de ces sous-objectifs doit permettre de renforcer le territoire d’action Métropole lémanique. Il s’agira également d’énoncer des propositions quant à la pertinence de cet espace pour la promotion des produits locaux.

Plus-value attendue pour le territoire d’action selon le Projet de territoire

Le lien plus étroit entre l’agglomération et l’espace rural permettra de renforcer les chaînes de création de valeur ajoutée entre ces espaces. On pourra en outre tirer des enseignements des expériences faites, en particulier quant à la manière de promouvoir au mieux les produits locaux dans le territoire d’action concerné.

Canton
Vaud
Valais
Fribourg
Genève
Territoire d'action
Métropole lémanique
Thème
Industrie
Autres thèmes
Secteur agroalimentaire
Programme
PHR Economie
Durée du projet
01.01.2017 - 31.12.2019
Coût
CHF 637'540.-
Soutien Confédération
CHF 344'250.-
Contact

AGRIDEA
Magali Esteve
Jordils 1
1001 Lausanne

Magali.esteve@agridea.ch

Les buts stratégiques et les thèmes prioritaires mis en œuvre dans le cadre de la NPR varient selon le canton et la région et sont déterminants pour savoir si un projet peut bénéficier du soutien financier de la NPR.
Partager l'article