Bild: regiosuisse.

En quête d’idées pour mettre en œuvre l’Agenda 2030 pour le développement durable

L’Office fédéral du développement territorial (ARE) et la Commission fédérale des migrations (CFM) invitent cantons et communes à soumettre des projets mettant en œuvre l’Agenda 2030 pour le développement durable. Les dossiers sont à remettre avant le 15 septembre 2017 dernier délai, pour des projets commençant au plus tard en janvier 2018.

Dans son rôle d’autorité compétente pour les questions de développement durable, l’ARE lance son programme annuel d’encouragement pour le développement durable en collaboration avec le programme «Citoyenneté: échanger, créer, décider !» de la Commission fédérale des migrations (CFM). L’objectif est de soutenir des démarches stratégiques cantonales et communales de mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable, telles que des lignes directrices ou des programmes d’action, ainsi que des projets de cantons ou de communes. Pour bénéficier des moyens proposés, cantons et communes sont appelés à soumettre des projets qui poursuivent un ou plusieurs des 17 objectifs de l’Agenda 2030, consacrés à des thèmes comme la cohésion sociale, le développement des quartiers ou les achats durables.

Plus dans le communiqué de presse de la Confédération

Le développement durable et l’Agenda 2030

Afin de contribuer au développement économique mondial, de favoriser le bien-être de tous et de protéger l’environnement, la communauté internationale – dont la Suisse – a adopté en 2015 l’Agenda 2030 pour le développement durable. Ce plan d’action, qui forme le nouveau cadre de référence pour le développement durable à l’échelle mondiale, comprend 17 objectifs de développement durable (ODD). Tous les pays doivent contribuer, conformément à leurs possibilités, à ce que ces objectifs soient atteints. La Suisse est donc tenue elle aussi d’y apporter sa part, et les cantons et les communes jouent là un rôle important.

Partager l'article
Bild: regiosuisse.

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT: Visite de terrain «Travail transfrontalier et travail en réseau dans la région du lac de Constance»

La visite de terrain permettra aux participant(e)s de se faire une idée de trois projets/services de coopération spécifiques et d’en tirer le cas échéant des conclusions utiles pour leur propre domaine d’activité.