www.regiosuisse.ch – La plate-forme du développement régional en Suisse

INTERREG IV B: ARE cible les intérêts stratégiques de la Suisse

La Suisse s’associera aux programmes transnationaux INTERREG IV «Espace alpin» et «Europe du Nord-Ouest». L’Office fédéral de l’aménagement du territoire ARE, responsable de ces programmes, met l’accent stratégique sur la mise en réseau des villes, le renforcement des relations villes-campagnes, la gestion du savoir-faire et de l’innovation ainsi que la démographie.

La protection contre les dangers naturels, l’amélioration de l’accessibilité géographique et la mobilité constituent d’autres priorités. Mais l’ARE veut aussi collaborer activement à la sélection de projets avec participation suisse et passera ainsi des accords contractuels de prestations avec les initiateurs suisses de projets.

Moins de projets, mais de plus grande envergure et mieux orientés stratégiquement: c’est ainsi que l’Office fédéral  de l’aménagement du territoire ARE veut orienter la future coopération transnationale INTERREG IV de notre pays en Europe. Pour la période 2007 à 2013, l’ARE entend s’associer au maximum à 30 projets contre 54 pour INTERREG III.

L’UE édicte des lignes directrices stratégiques
Pour la période 2007 - 2013, chaque territoire de programme transnational doit obtenir de la Commission européenne l’approbation de son programme opérationnel. Les responsables concernés inscrivent dans ce document leurs objectifs stratégiques et leurs priorités. Pour l’espace alpin, les trois thèmes prioritaires sont «Innovations et PME», «Transports et mobilité» ainsi que  «Dangers naturels». Pour le programme Europe du Nord-Ouest, la Suisse concentrera ses activités sur l’un des quatre thèmes prioritaires, à savoir le développement urbain.

La Suisse profite d’une marge de manœuvre pour ses priorités nationales
Dans le cadre fixé par les programmes opérationnels, la Suisse est libre de poursuivre ses propres objectifs stratégiques. Pour le soutien financier de projets incluant des partenaires suisses, l’ARE orientera dès lors ses efforts sur les objectifs du nouveau concept territorial CH et de la nouvelle politique régionale de la Confédération. «Nous allons fixer des priorités pour les fonds du crédit-cadre de la NPR et ne nous engagerons que dans des projets clairement orientés vers les objectifs stratégiques de la Confédération» explique Silvia Jost, directrice des affaires internationales auprès de l’Office fédéral de l’aménagement du territoire et responsable de la participation helvétique à la coopération transnationale INTERREG IV. Les partenaires suisses intéressés restent toutefois libres de s’associer à des projets transnationaux qui n’obtiennent pas de soutien financier de l’ARE.

L’ARE s’engage stratégiquement dans ses projets
Un élément fondamental différencie INTERREG IV d’INTERREG III: la Confédération délivre dorénavant aux partenaires suisses de projets transnationaux un contrat de prestations. Le cofinancement de projets n’est donc plus soumis à la loi sur les subventions. Les anciennes ordonnances sont remplacées par des contrats de prestations qui règlent les objectifs du projet et les prestations voire les résultats attendus. «Il est donc important que les initiateurs suisses de projets nous soumettent leurs idées avant toute élaboration définitive» précise encore Silvia Jost. Le cofinancement des projets devrait être négocié le plus tôt possible avec l’ARE.

Sébastien Rieben renforce le bureau de coordination nationale INTERREG IV B
Le bureau de coordination nationale est renforcé par l’arrivée de Sébastien Rieben qui coordonnera et mettra en oeuvre la collaboration transnationale pour Interreg. Licencié ès lettres, Sébastien Rieben a accompli ses études de géographie, d’histoire et de français à l’université de Lausanne. Après un stage à l’Office fédéral de l’aménagement du territoire ARE, il travaille depuis le 1er août à l’état-major affaires internationales du même bureau. En coopération avec Silvia Jost, il contribuera à soutenir les partenaires suisses de projets dans la concrétisation de leurs idées et l’obtention des fonds qui y sont liés.

Partager l'article