La plate-forme du développement régional en Suisse

Leysin_regioS16

regioS 16: Quel avenir pour les plaisirs des remontées mécaniques?

La branche des remontées mécaniques traverse de profonds changements structurels depuis des années. Le présent numéro de regioS met en lumière les défis que doivent relever les remontées mécaniques suisses, mais aussi des solutions qui permettront aux remontées mécaniques de continuer à offrir des expériences inoubliables.

Des millions de touristes et de promeneurs affluent chaque année dans les Alpes suisses et le Jura : pour faire du ski, du snowboard, de la randonnée, de l’escalade, du VTT ou simplement pour profiter de l’air frais et d’une vue à couper le souffle. Les remontées mécaniques y jouent un rôle important. Elles contribuent à ouvrir la montagne à un large public et à l’exploiter comme ressource touristique. En même temps, de nombreuses lignes servent de moyen de transport quotidien, et parfois indispensable, à la population locale.

Importance centrale pour les régions touristiques

Avec quelque 2500 installations, l’offre de notre pays de montagne est extraordinairement dense. Selon l’association des Remontées Mécaniques Suisses (RMS), les 366 entreprises qui exploitent ces installations ont réalisé en 2017 un chiffre d’affaires total de 1,36 milliard de francs avec un effectif global de 16 000 personnes.
Dans de nombreuses régions, les remontées mécaniques sont le véritable moteur de la chaîne de création de valeur touristique. Mais beaucoup d’entreprises font face à des coûts d’investissement et d’exploitation élevés, à une utilisation insatisfaisante et à une baisse de la demande. Le nombre de premiers passages dans les domaines de sports d’hiver a diminué d’environ un tiers depuis le tournant du millénaire, pour atteindre 21,2 millions en hiver 2016-2017. Il est vrai qu’une tendance à la hausse s’est manifestée lors de la saison suivante 2017-2018 avec 23,4 millions de premiers passages et qu’elle s’est poursuivie l’hiver dernier. Reste à voir si le léger redressement de ces derniers temps est déjà le signe d’un renversement de tendance. Un facteur d’incertitude menaçant se présente avec le changement climatique.

Besoin élevé d’investissements

Les entreprises de remontées mécaniques relèvent les défis à l’aide de mesures techniques, constituées surtout d’installations d’enneigement. Elles essaient de réduire leur dépendance de la neige naturelle. Elles pratiquent également une promotion de la saison d’été avec des attractions et des offres supplémentaires.

Les collectivités publiques participent souvent aux travaux préparatoires et aux investissements. Seules peu de sociétés de remontées mécaniques sont en mesure d’assumer par leurs propres forces les gros investissements nécessaires pour assurer leur avenir. Parmi elles on mentionnera les remontées mécaniques du Titlis qui mettent en valeur leurs atouts par une politique d’investissements conséquente et une orientation vers les marchés globaux. Les affaires avec les Tour-Operators ont actuellement le vent en poupe, notamment avec des voyages de groupes qui proviennent de Chine, d’Inde, de Corée ou de Thaïlande. Grâce à eux la fréquentation estivale a constamment augmenté durant les dernières années pour atteindre les cinquante pourcents, chiffre extraordinaire en Suisse.

La NPR, instrument central de la Confédération et des cantons

Conscients de leur grande importance pour l’économie touristique et l’économie régionale dans son ensemble, la Confédération et les cantons soutiennent les projets de remontées mécaniques et de structures complémentaires par l’intermédiaire de la Nouvelle politique régionale (NPR).
La Confédération et les contons accordent des prêts NPR pour la construction d’installation de transport et d’infrastructures comme les installations d’enneigement artificiel qui renforcent l’exploitation touristique. Les prestations préconcurrentielles telles que le développement de nouveaux produits ou services, de projets de coopération, de concepts, d’études de faisabilité et de mesures de formation qui renforcent la compétitivité du secteur touristique (alpin) peuvent quant à elles être soutenues par des aides à fonds perdu. 

Focus sur les changements structurels et les concepts globaux

Le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) a édicté des lignes directrices pour que les fonds NPR soient utilisés de manière ciblée, transparente et durable. Seules des mesures qui favorisent les changements structurels dans le tourisme suisse sont soutenues. Ces projets doivent également renforcer les remontées mécaniques comme moteur de la chaîne de création de valeur touristique et donc de l’ensemble de la destination. Les cantons qui comptent plus de six entreprises de remontées mécaniques sont par ailleurs obligés de développer une stratégie de promotion des remontées mécaniques.

Des concepts touristiques globaux doivent aussi démontrer la coordination avec d’autres utilisations et avec les exigences de protection de la nature. Ce sujet a été abordé de manière récurrente par les participants à la table ronde de regioS, Franziska Grossenbacher de la Fondation pour la protection et l’aménagement du paysage (SL-FP), Christoph Egger, directeur de la Schilthornbahn SA et Toni von Grünigen, Président de la Commune de Saanen.

Engagement des communes et de mécènes

Les prêts NPR ne représentent en général qu’une petite partie du total des investissements nécessaires pour les projets de remontées mécaniques. La Confédération et les cantons exigent des prestations propres de la part des entreprises et des prestations de tiers qui représentent fréquemment environ deux tiers du volume d’investissement. Selon la destination, les communes s’engagent aussi substantiellement dans le financement des remontées mécaniques. Souvent par exemple, elles se portent garantes des prêts NPR accordés et doivent les prendre en charge en cas d’incapacité de remboursement des remontées mécaniques. Elles participent également aux coûts d’exploitation – qui ne font pas partie du cadre de la NPR – ou apportent parfois même de l’aide financière d’urgence. Certaines remontées mécaniques, comme la Ferrovia Monte Generoso peuvent même compter sur l’appui de mécènes. Grâce à eux elles peuvent assurer voire développer leur activité et leur importance pour le développement économique régional.

  • Télécharger et commander regioS 16 «Les plaisirs des remontées mécaniques»
  • Télécharger version entièrement traduite de l’article principal en français
  • Télecharger «Directives du SECO pour les stratégies de promotion cantonales dans le domaine des remontées mécaniques» 
     
Partager l'article
RIS Zentralschweiz
29 octobre 2019

Demi-journée des régions – partage d’expérience

Zusammenfassung
Souhaitez-vous nous faire part de votre avis et de votre appréciation personnelle concernant nos offres regiosuisse? Si tel est le cas, ne laissez pas passer cette occasion; 6 minutes suffiront pour répondre à nos questio
screenshot
30 octobre 2019

Journée Interreg

Zusammenfassung
Journée Interreg