Image-symbole (source: regiosuisse).

Ressources communautaires pour le système d’innovation suisse

Dans le cadre du projet INNO-Futures, les Universités de Neuchâtel et de Berne ont développé une politique de communs innovatifs. Le partage de savoirs doit favoriser la réalisation et la reconnaissance d’idées créatives, aussi bien technologiques, qu’économiques et sociales. Le lancement d’une plateforme internet est un premier pas dans cette direction.

Une politique de communs innovatifs engage les actrices et acteurs de la recherche, de l’économie et de la société dans le développement de solutions innovantes aux problèmes actuels, par exemple la menace pour les emplois traditionnels induite par l’économie digitale.

Elle a pour but de: 

  • faire de l’innovation un moteur de création et de régénération de ressources stratégiques communes 
d’innovation et de développement (savoir, culture, nature, paysage, énergie, etc.); 
  • promouvoir des dynamiques de réciprocité et de responsabilité mutuelle entre les entreprises, la recherche, le politique et la société dans le développement, l’usage et la régénération de ces ressources; 
  • ancrer les innovations dans leurs contextes régionaux de développement, d’usage et de valorisation; 
  • assurer la participation des acteurs de la société à l’innovation; 
  • éviter la dégradation des ressources communes et la captation de valeur des innovations hors du pays; 
  • assurer une prospérité durable pour toutes et tous. 

Inspirée d’exemples actuels tels que les licences creative commons (CC) et le développement de logiciels libres (par exemple Linux), une politique de communs innovatifs doit permettre de créer, d’entretenir et de développer des ressources communautaires d’innovation. Pour cela, la plateforme communs-innovatifs.ch a été créée.

Plus d’informations

Partager l'article
0 Commentaires

This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.

Bild: regiosuisse.

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT: Visite de terrain «Travail transfrontalier et travail en réseau dans la région du lac de Constance»

La visite de terrain permettra aux participant(e)s de se faire une idée de trois projets/services de coopération spécifiques et d’en tirer le cas échéant des conclusions utiles pour leur propre domaine d’activité.