Le Seeland résiste au manque de main-d’œuvre spécialisée

Le manque de main-d’œuvre, en particulier dans les professions techniques, représente un gros problème pour la région Bienne-Seeland. Le projet «Focus technique» est censé éveiller l’intérêt des jeunes pour ces professions.

Les professions techniques sont aussi multiples que fascinantes. Malheureusement, force est de constater que de moins en moins de jeunes s’y intéressent. Les conséquences de ce désintérêt sont les suivantes: les entreprises de la région ne disposent pas de la relève nécessaire et la Suisse se transforme de plus en plus en une société de prestations de service, ce qui compromet le mix de branches traditionnel. La région Bienne-Seeland est elle aussi concernée par ce phénomène. Le projet «Focus technique» a justement pour but de contrer cette tendance. Lancé en tant que projet NPR par la Chambre économique Bienne-Seeland (CEBS), «Focus technique» est désormais soutenu par cette dernière et diverses organisations professionnelles. 

Des élèves collaborent avec des apprentis
«Focus technique» a pour but de familiariser les jeunes aux différents secteurs professionnels techniques et d’éveiller chez eux l’intérêt pour les métiers qui s’y rapportent. 
C’est en collaboration avec l’orientation professionnelle (OP) de la région Bienne-Seeland et diverses entreprises que la CEBS dirige le projet, qui s’adresse aux élèves de l’école secondaire. Des ateliers techniques présentent aux jeunes différents secteurs professionnels et leur donnent l’occasion de les pratiquer sur le terrain. Avec des apprentis de professions technico-industrielles, ils passent l’après-midi par plusieurs postes de travail et peuvent ainsi s’essayer à différents métiers techniques. Si l’atelier technique a suscité l’intérêt des jeunes, ceux-ci peuvent participer à une demi-journée d’introduction dans une entreprise de la région. 

Les parents et les enseignants sont également sollicités  
«Focus technique» intervient en amont déjà et fait une promotion ciblée des professions technico-industrielles: «Ce projet nous permet d’entrer en contact avec des élèves en âge de choisir leur futur métier. Il s’agit là, pour les entreprises de la région, d’un facteur important pour la formation et le recrutement de la future main-d’œuvre», souligne Esther Thahabi, directrice de la CEBS et cheffe du projet «Focus technique». 
Les parents et les enseignants sont également impliqués dans le projet. Les parents peuvent, après les ateliers techniques, participer à une séance d’information avec leurs enfants. Les enseignants peuvent quant à eux suivre des ateliers qui sont structurés de la même manière que ceux destinés aux jeunes. En outre, les ateliers sont combinés avec une visite d’entreprise, de sorte que leurs participants puissent se faire une idée précise du monde des professions techniques. 

Contact: 
Esther Thahabi
Directrice de la CEBS
thahabi@wibs.ch 
+41 32 321 94 93

Partager l'article
Bild: regiosuisse.

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT: Forum scientifique regiosuisse «Défis et chances de la numérisation dans le développement régional»

Le «Forum scientifique regiosuisse» est la série de manifestations que regiosuisse consacre à la mise en réseau de la recherche, de la politique et de la pratique dans le domaine du développement régional.