Bild: regiosuisse.

La circulation en agglomération appelle de gros investissements

Fin 2016, la Confédération a reçu 37 projets d’agglomération de la troisième génération. Les projets d’infrastructure de transport prévus sont liés à douze milliards de francs d’investissements. La Confédération a besoin de moyens supplémentaires pour pouvoir continuer à cofinancer les projets. Le Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA), sur lequel le peuple et les cantons voteront le 12 février, crée les conditions nécessaires.

Les projets d’agglomération de la troisième génération qui ont été soumis sont examinés et classés par degré de priorité sous la houlette de l’Office fédéral du développement territorial, en étroite coordination avec les autres offices fédéraux concernés. Les projets affichant la plus forte efficacité peuvent obtenir une subvention fédérale représentant 30 à 50 pour cent de leurs coûts, si les moyens correspondants sont consentis via le FORTA. La liste de ces projets sera mise en consultation en 2018. Les Chambres fédérales décideront début 2019 quels projets seront soutenus.

Liste des projets d’agglomération soumis
  • Zürich Oberland 
  • Winterthur und Umgebung 
  • Zürich-Glattal 
  • Limmattal 
  • Langenthal 
  • Bern 
  • Biel-Bienne/Lyss 
  • Burgdorf 
  • Thun 
  • Luzern 
  • Unteres Reusstal 
  • Zug 
  • Bulle 
  • Fribourg 
  • Aareland 
  • Solothurn 
  • Basel 
  • St.Gallen-Bodensee 
  • Werdenberg-Liechtenstein 
  • Obersee 
  • Wil 
  • Aargau-Ost 
  • Frauenfeld 
  • Kreuzlingen-Konstanz 
  • Bellinzonese 
  • Locarnese 
  • Luganese 
  • Mendrisiotto 
  • Lausanne-Morges 
  • Brig-Visp-Naters 
  • Coude du Rhône - Martigny 
  • Chablais (Monthey-Aigle) 
  • Valais central (Sion-Sierre) 
  • RUN (Réseau urbain neuchâtelois) 
  • Grand Genève 
  • Delémont 
  • Talkessel Schwyz

Plus dans le communiqué de presse de la Confédération

Partager l'article
Bild: regiosuisse.

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT: Visite de terrain «Travail transfrontalier et travail en réseau dans la région du lac de Constance»

La visite de terrain permettra aux participant(e)s de se faire une idée de trois projets/services de coopération spécifiques et d’en tirer le cas échéant des conclusions utiles pour leur propre domaine d’activité.