L’écologie industrielle comme facteur d’innovation

Les entreprises des régions rurales peuvent beaucoup profiter de l’«écologie industrielle» et se créer ainsi de meilleures chances de se maintenir dans un environnement marqué par la concurrence. Une collaboration poussée leur permet par exemple d’utiliser des synergies et donc d’économiser des ressources et de l’énergie. Ces entreprises peuvent en outre développer de nouveaux produits et renforcer ainsi leur capacité concurrentielle et d’exportation. La communauté du savoir-faire regiosuisse «Romandie» s’est penchée pour la première fois sur le thème de l’«écologie industrielle» et a démontré son importance du point de vue du développement régional.

Le projet d’écologie industrielle «Echo» a été lancé en 2007 par l’Antenne Régions Valais romand, management régional du Valais romand. Ce projet repose sur la vision suivante: mettre en place une gestion innovante des flux de matières premières et d’énergie, dans le but d’accroître la performance environnementale des entreprises, tout en consolidant et en améliorant leur compétitivité économique.
A terme, Echo souhaite faire du Valais une source d’économie durable. Le projet pilote, qui a été lancé à Monthey dans le cadre du site chimique de CIMO, a débouché sur plusieurs pistes d’optimisation dont: valorisation des eaux chaudes pour le chauffage des locaux; valorisation des sables de la STEP comme matériel de remblai. A Sierre, les pistes proposées sont: utiliser la chaleur résiduelle des installations de lavage centrales de la zone industrielle «Ile Falcon» pour chauffer les bâtiments industriels environnants. Les déchets produits par plusieurs entreprises sont en outre collectés, stockés et traités en commun.

Créer des avantages et des nouveaux produits via une mise en réseau 
L’écologie industrielle repose sur l’hypothèse selon laquelle un système de prestations économique optimise les flux énergétiques et matériels comme le fait un système écologique; un tel système industriel structure ainsi son «métabolisme» de manière efficiente. Il s’agit concrètement de mettre en réseau des entreprises, de créer des circuits, d’utiliser des prestations de services écosystémiques et de réduire le volume des déchets. 
Outre les économies de coûts évidentes, les entreprises impliquées dans un tel système augmentent leurs compétences et créent de nouveaux processus, produits et marchés. Il convient également d’ajouter que, selon les participants à la communauté du savoir-faire, l’innovation générée par les entreprises aide la région à occuper une unique selling position (USP) et à se positionner clairement comme une région innovante. Une orientation de la stratégie d’entreprise vers les principes de l’écologie industrielle renforce enfin sa capacité concurrentielle et d’exportation, ainsi que celle de l’ensemble de la région.

L’important rôle du canton et du management régional 
Les projets d’écologie industrielle, tels qu’ils ont été lancés dans le Valais romand, motivent en outre les entreprises à ne pas voir de manière isolée les systèmes de prestations qui consomment de l’énergie et des ressources, mais plutôt de les considérer de manière systémique et globale (perspective interentreprises). Le management régional et le canton jouent un rôle important dans ce contexte, notamment au niveau de la motivation, de la coordination et du soutien. Outre la création de conditions cadres légales favorables, la mise en réseau et la communication, le développement de stratégies spécifiques pour les zones commerciales et industrielles, ainsi que le conseil aux entreprises, figurent parmi leurs tâches les plus importantes.

Vers la feuille de résultats «Ecologie industrielle et NPR»

Plus sur le projet «Echo»

Plus d’informations sur les communautés du savoir-faire regiosuisse

 

Partager l'article
Bild: regiosuisse.

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT: Forum scientifique regiosuisse «Défis et chances de la numérisation dans le développement régional»

Le «Forum scientifique regiosuisse» est la série de manifestations que regiosuisse consacre à la mise en réseau de la recherche, de la politique et de la pratique dans le domaine du développement régional.