Bild: Verein Mitarbeiter-Sharing.

La Nouvelle politique régionale dispose encore de suffisamment d’argent pour de bons projets touristiques

Ce ne sont pas les fonds qui manquent à la Nouvelle politique régionale pour des projets touristiques lancés dans le cadre de la période de promotion en cours. Les hôtels peuvent également en profiter, avec différents projets.

Cet article a été publié pour la première fois dans htr hotel revue du 22 mars 2018.

Les gorges de Tamina près de Bad Ragaz (SG) se transforment chaque soir d’été depuis 2017, et pour quatre mois,  en un spectacle de lumières où les rochers des gorges sont éclairés avec des animations 3D et des images animées. Le projet «Light Ragaz» est un bon exemple pour le développement de produits touristiques susceptibles d’intéresser le marché, comme les paquets aventures ou encore les processus de développement de marques, qui peuvent être soutenus dans le cadre de la Nouvelle politique régionale (NPR). «Le projet ‹Light Ragaz» est un projet de coopération de l’hôtellerie locale, de la gastronomie, de la commune et de Ragaz Tourismus», dit la cheffe de projet et directrice de Light Ragaz Management GmbH, Rosa Ilmer. Le projet a été un véritable succès jusqu’ici, et aussi bien l’hôtellerie que la gastronomie en profitent.  «En 2017, nous avons eu deux fois plus de visites qu’attendu.»

Environ un quart des moyens NPR a été utilisé à ce jour

La deuxième phase programmatique de la NPR est engagée depuis 2016 et court jusqu’à la fin 2019. A mi-parcours, les moyens financiers à disposition sont sensiblement supérieurs à la moitié: à ce jour, en effet, tout juste un quart des montants NPR disponibles a été utilisé durant cette période (voir encadré). Les coûts d’un projet sont financés jusqu’à hauteur de 50 pour cent, les cantons devant quant à eux participer avec une contribution au moins équivalente à celle de la Confédération. Il s’agit là d’une chance pour le tourisme et l’hôtellerie de lancer rapidement des projets intéressants et avec davantage de sécurité financière. De nombreux types de projets touristiques différents peuvent bénéficier des fonds NPR. On mentionnera à titre d’exemples les projets destinés à optimiser les structures et à mettre en place des coopérations, comme par exemple avec le projet «Partage de collaborateurs dans le tourisme saisonnier». Les établissements hôteliers et gastronomiques des cantons des Grisons et du Tessin collaborent dans ce contexte afin d’offrir aux travailleurs saisonniers une perspective sur toute l’année. Le but est ici de conclure des accords de coopération entre deux établissements saisonniers et un collaborateur.  

Un instrument essentiel viendra s’y ajouter cet été sous la forme d’une nouvelle plateforme internet en ligne, qui automatisera le «match-making» entre les employeurs et les employés. «Cette plateforme d’économie collaborative doit faciliter l’échange des établissements d’été et d’hiver ainsi que des travailleurs saisonniers», explique la cheffe du projet Brigitte Küng, collaboratrice scientifique à la HTW Coire. Une fois la phase pilote terminée, cette plateforme sera ouverte à partir de 2019 aux établissements de toute la Suisse. 

La NPR encourage en outre l’élaboration de mesures de qualification régionales afin de garantir une main-d’œuvre bien formée. On mentionnera ici à titre d’exemple ce qui se fait dans le cadre du projet «mira!cultura Surselva». Les organes responsables de ce projet visent un programme de développement sur trois ans en vue d’établir les visites guidées dans la région de Surselva (GR) comme offre en soi. «Il faut également pour ce faire des guides qui soient bien formés et qui suivent des formations continues», dit la responsable du projet Marianne Fischbacher, conservatrice du Museum Regiunal Surselva.

La NPR soutient par ailleurs des projets d’infrastructures orientés vers la création de valeur ajoutée, qui forment une base pour le développement d’une destination touristique ou qui étoffent substantiellement l’offre existante. Les établissements d’hébergement sont particulièrement avantagés dans ce contexte, puisque la NPR peut y encourager l’aménagement d’infrastructures de congrès, wellness ou sportives ouvertes au public. C’est ainsi que, grâce à la NPR, une nouvelle installation wellness a pu être mise en service à  l’hôtel «Les Endroits» à La-Chaux-de-Fonds (NE). L’installation en question est ouverte aussi bien aux clients de l’hôtel qu’aux personnes externes. Il n’existait encore rien de comparable auparavant dans la région. «Nous avons pu ainsi attirer une nouvelle clientèle et la région a été revalorisée avec ce centre wellness», dit la propriétaire de l’hôtel, Daniela Vogt. Avec notamment pour résultat que plus d’hôtes restent durant les week-ends.  

Les cantons définissent les priorités de la promotion et l’octroi de subsides 

Ce sont les cantons qui mettent en œuvre la NPR en collaboration avec la Confédération et qui sont responsables de l’approbation des projets. La définition des priorités concrètes de la promotion relève également de la responsabilité des cantons. L’approbation d’un projet dépend évidemment du respect de certains critères spécifiques. «Il est recommandé de prendre contact le plus tôt possible avec les instances compétentes dans les cantons et les régions», dit Annette Christeller, collaboratrice scientifique auprès de la Direction de la promotion économique, Domaine de la politique régionale, Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO). Outre les bureaux cantonaux en charge de la NPR, il existe dans de nombreuses régions de notre pays ce qu’il est convenu d’appeler des «organismes de développement régionaux» comme les managements régionaux, qui aident les initiateurs de projets à développer leurs idées (voir le tableau ci-dessous). 

Les responsables de projets confirment qu’il faut prendre contact assez tôt avec les instances concernées: «Nous avons été accompagnés par le canton depuis l’idée du projet jusqu’à sa mise en œuvre, en passant par son développement», dit Daniela Vogt de l’hôtel «Les Endroits». Rosa Ilmer, pour le projet «Light Ragaz», abonde dans ce sens et ajoute: «En tant que personne individuelle, il est en général difficile de connaître toutes les possibilités de promotion pour certains projets spécifiques. C’est pourquoi la prise de contact très en amont déjà avec le canton nous a été très utile.» René Dobler, directeur de la Fondation suisse pour le tourisme social, qui a déjà mis en œuvre plusieurs projets NPR avec les Auberges de Jeunesse Suisses, insiste lui aussi sur ce point. «Si l’on prend contact suffisamment tôt, le processus d’élaboration s’en trouve d’autant plus facilité et l’on peut affiner l’idée de projet avec les cantons et les régions.» Ce faisant, il est en outre également possible de clarifier si une idée de projet peut être soutenue, à la place de la NPR, via d’autres instruments de promotion comme la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) ou encore «Innotour».

Le secteur de l’hébergement a donc de nombreuses possibilités  d’obtenir un soutien financier des pouvoirs publics. Il existe actuellement dans le cadre de la NPR encore beaucoup de potentiel et la plupart des cantons disposent de suffisamment de subsides pour répondre aux requêtes. Ce ne sont pas moins de 300 projets touristiques qui ont déjà été lancés. «Il existe déjà de nombreux projets de qualité, mais bien plus pourraient être soutenus», dit Annette Christeller du SECO. 

Période de promotion jusqu’en 2019: combien de moyens NPR y a-t-il encore à disposition?

La deuxième phase du programme de la NPR est en vigueur depuis 2016 et durera encore jusqu’en 2023. Nous en sommes actuellement à la première période, qui court jusqu’en 2019. Pour cette période, la NPR dispose de CHF 27 millions de contributions à fonds perdus ainsi que de CHF 113 millions sous forme de prêts. A cela s’ajoutent encore, dans le cadre du programme d’impulsion en faveur du tourisme 2016 à 2019, quelque CHF 188 millions pour d’autres projets touristiques (CHF 38 millions de contributions à fonds perdus, CHF 150 millions sous forme de prêts). Depuis 2016, ce sont au total quelque CHF 15 millions de subsides à fonds perdus qui ont été octroyés à des projets touristiques ainsi que CHF 57 millions sous forme prêts. Il y a donc encore une marge de manœuvre, et ce, aussi bien pour les projets NPR réguliers que pour le programme d’impulsion. Les moyens financiers du programme d’impulsion peuvent également être sollicités dans le cadre de la NPR.  

Le programme d’impulsion pour le tourisme concerne également Innotour: outre les moyens financiers réguliers à disposition (environ CHF 5 millions par année) pour la période 2016 à 2019, ce sont CHF 2,5 millions par année disponibles en sus, qui peuvent être sollicités dans le cadre d’Innotour (voir Tableau).

Comparatif des aides financières
Source: regiosuisse.
Image: Source: regiosuisse.

Photo: Verein Mitarbeiter-Sharing.

Partager l'article
Bild: regiosuisse.

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT: Visite de terrain «Travail transfrontalier et travail en réseau dans la région du lac de Constance»

La visite de terrain permettra aux participant(e)s de se faire une idée de trois projets/services de coopération spécifiques et d’en tirer le cas échéant des conclusions utiles pour leur propre domaine d’activité.