Reto Zumoberhaus. Bild: ZVG.

«Utiliser les chances de la numérisation, justement dans les régions»

Le potentiel que recèle la numérisation pour les espaces ruraux et les régions de montagne est particulièrement important. Reto Zumoberhaus, responsable de la numérisation et directeur stratégie et contenus auprès de l’Association des réseaux de communication SUISSEDIGITAL, nous parle des chances et des défis liés à cette technologie.

regiosuisse: Monsieur Zumoberhaus, qu’est-ce que la numérisation au fond?
Reto Zumoberhaus: Le courrier électrique ou e-mail est un exemple classique de la numérisation. Une lettre ne doit désormais plus nécessairement être écrite à la main et envoyée par la poste, mais elle peut être transmise directement par voie électronique. Numériser signifie en principe rien de plus que transformer en données numériques les informations disponibles sous forme analogique. Les informations peuvent ainsi être traitées par des ordinateurs, ce qui offre de nombreuses nouvelles possibilités. C’est ainsi que, pour ne citer que ces exemples, la transmission de fichiers audio et vidéo fait désormais partie du quotidien. De même, les réseaux sociaux se sont imposés tout comme d’ailleurs les milliards de pages internet et les services de recherche, d’orientation, d’archivage et de sauvegarde qui vont avec.  

Quelles chances la numérisation offre-t-elle pour les zones structurellement faibles? 
On peut distinguer grosso modo trois domaines. Il y a premièrement l’optimisation des processus: on peut accomplir quelque chose meilleur marché, plus rapidement et de manière plus efficace. Deuxièmement, de nouvelles expériences clients peuvent être créées.  Par exemple, un bar à café situé à Berne livre directement via l’Internet au domicile de ses clients des machines à café et des dosettes faites maison, afin que ces mêmes clients puissent consommer ce café également chez eux. On peut trouver des exemples similaires dans toutes les régions. Troisièmement, la numérisation permet l’émergence de nouveaux modèles commerciaux. L’un des exemples les plus connus est l’entreprise «Airbnb», qui permet aux personnes intéressées de louer leur appartement ou une de leur chambre en passant pas une application ad hoc. Cet exemple montre que le tourisme et l’hôtellerie sont très concernés par la numérisation, ce qui ne va évidemment pas sans représenter de sérieux défis. Mais la numérisation présente également des chances indéniables. De petites régions touristiques peuvent déjà s’assurer une présence Internet attractive –  par exemple via des plateformes de réservation – et garantir une présence active dans les médias sociaux. On peut donc, avec des moyens relativement modestes, attirer l’attention de la clientèle et générer des avantages intéressants.  

La numérisation offre donc également la chance d’augmenter la création de valeur ajoutée d’une région?
En effet. Il en va de même pour l’industrie: la numérisation permet d’offrir des prestations qui n’étaient pas possibles auparavant en raison des infrastructures de communication nettement moins efficaces. C’est ainsi que, par exemple, un bureau d’architectes peut être situé dans une région de montagne, produire des plans pour ses clients sur place, puis les transmettre par voie électronique. Plusieurs projets NPR tentent également d’exploiter les chances de la numérisation (pour plus d’informations sur les projets NPR et la numérisation, voir encadré, remarque de la rédaction).  

La numérisation peut également contrebalancer la fuite des cerveaux dans les régions?  
Ce serait effectivement le but recherché. Le problème est néanmoins le suivant: qui investit dans des infrastructures de communication destinées aux espaces ruraux et aux régions de montagne? La Suisse figure parmi les pays qui ont les meilleurs réseaux de communication au monde. Cela étant, il convient de ne pas oublier que connecter au réseau des constructions de l’arrière-pays est très coûteux. Des réseaux de téléphonie mobile plus performants contribueront certainement à l’avenir à améliorer la situation dans ce contexte.

Devant quels défis la numérisation place-t-elle les communes, les organisations et les PME des zones rurales et des régions de montagne?
On peut parler de deux défis essentiels. Il s’agit d’une part – et ceci est particulièrement pertinent dans les régions périphériques – du raccordement à des réseaux performants. La situation qui prévaut en Suisse est des plus favorable car nous avons la chance d’avoir les réseaux de fibre optique et les réseaux de Swisscom qui desservent pratiquement toutes les régions du pays. Il existe toutefois encore des zones non couvertes, notamment dans les espaces ruraux et les régions de montagne, zones que différents projets et initiatives devraient toutefois permettre de couvrir à l’avenir. Il s’agit d’autre part de l’acceptation de la numérisation. Ceci concerne toutefois toutes les régions, zones urbaines comprises. La numérisation est un fait auquel on ne peut se soustraire. Il s’agit donc d’exploiter les possibilités qui s’offrent à nous dans ce domaine. 

Que peut-on faire pour inciter les milieux concernés à voir les choses d’une autre manière et augmenter ainsi le niveau d’acceptation de la numérisation? 
Il n’y a pas de recette miracle dans ce contexte. La gestion d’une PME, d’une commune ou d’une organisation doit faire sien ce grand tournant  afin de pouvoir aborder la numérisation de manière positive. Ce comportement doit en fin de compte imprégner toute l’organisation, de sorte que la numérisation ou la transformation numérique soit vécue et supportée par tous. 

La numérisation menace-t-elle les emplois?
C’est là une question importante, sur laquelle on a déjà beaucoup philosophé. Des emplois disparaîtront, c’est certain. Mais une autre question est tout aussi intéressante, à savoir: combien d’emplois cette numérisation permettra-t-elle de créer? Je pense que, de ce point de vue, les espaces ruraux et les régions de montagne ont plus à y gagner qu’à perdre. L’unanimité est toutefois loin d’être acquise ici: des pronostics aussi multiples que variés parviennent à des conclusions très différentes. Ce ne sera qu’avec le temps que l’on pourra constater les impacts précis de la numérisation.   

Et pour terminer: pouvez-vous donner trois conseils afin d’utiliser au mieux les chances de la numérisation?
Il faut commencer par réfléchir à ce qu’est la numérisation et étudier attentivement la question. Il faudrait d’abord faire une analyse de la situation qui est la nôtre maintenant: que signifie la numérisation pour moi? Ensuite, il faut étudier en détail son organisation, l’entreprise ou la commune et se poser la question suivante: où sont les potentiels? Où et comment peut-on utiliser la numérisation? Les réponses à ces questions doivent ensuite déboucher sur les mesures concrètes et des projets qui seront également mis en œuvre. Un troisième point que je considère important est de continuer à réfléchir et à travailler dans ce domaine, afin d’améliorer en permanence les systèmes et/ou les processus mis en place. Il est important de noter que la numérisation n’est pas un projet qui prendra fin à une certaine date. La numérisation est en effet un processus permanent, qui exige sans cesse des adaptations. 

Numérisation et Nouvelle politique régionale (NPR)

Divers projets visant à promouvoir la numérisation ont déjà été soutenus via la NPR. On mentionnera à titre d’exemple le projet «Mia Engiadina» qui est la suite directe des études préliminaires correspondantes, projet dont le financement est assuré par la NPR. Un réseau rapide à fibre optique devrait permettre l’émergence de nouvelles formes de travail en Basse-Engadine et faire de la région un «Mountain Hub», où les gens vivent et travaillent. Outre les études préliminaires, la NPR a également encouragé des concepts opérationnels et des processus stratégiques en lien avec le projet «mia Engiadina», mais non pas la mise en place du réseau de fibre optique, la NPR ne finançant pas en principe l’aménagement de ce type d’infrastructure. Ce projet s’est vu attribuer cette année le SVSM-Award dans la catégorie «Projet interrégional». La «Schweizer Vereinigung für Standortmanagement (SVSM)»  entend récompenser par ce prix les prestations remarquables accomplies dans le marketing économique, le  management économique et la promotion économique. Vous trouverez de plus amples informations à ce propos et sur d’autres projets NPR consacrés au thème de la numérisation dans notre banque de données projets sous le mot-clé «numérisation».

Partager l'article
Bild: regiosuisse.

Journée d’introduction sur la NPR, Interreg et leurs interfaces avec d’autres programmes d’encouragement

La manifestation d’une journée donne un aperçu des bases conceptuelles et de la pratique, tout en permettant aux participantes et participants disposer de suffisamment de temps pour échanger et discuter. Inscrivez-vous dès maintenant!