La plate-forme du développement régional en Suisse

Arzneipflanzengarten Zeiningen

Le Paysage comme axe thématique du développement régional durable

Le paysage peut-il servir de potentiel pour un développement régional durable? Les régions peuvent-elles profiter d’une «thématique Paysage»? Le développement régional lié au paysage peut-il améliorer l’appréciation de ce dernier par les actrices et les acteurs pertinents, générer de la valeur ajoutée et stimuler la collaboration entre les acteurs? L’étude réalisée par PLANVAL sur mandat de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), étude intitulée «Le paysage comme axe thématique pour un développement régional durable», parvient à la conclusion, après avoir analysé des exemples de cas, que cela est effectivement possible. 

Le modèle conceptuel «développement des régions lié au paysage» a pour but de créer une interaction consciente avec le paysage au niveau régional. Il s’agit, en d’autres termes, de faire en sorte que le potentiel du paysage soit reconnu et exploité tout en préservant et en développant ses qualités intrinsèques. Une telle combinaison permet en effet d’éviter les tendances à la muséification et favorise des paysages «vivants». Le paysage comme «territoire d’action» doit également permettre de sortir de l’approche sectorielle et servir de catalyseur pour une action collective. L’étude réalisée par PLANVAL sur mandat de l’OFEV avait pour but de rechercher et d’analyser des exemples de développement régional lié au paysage en Suisse et dans les pays voisins. Il s’est agi dans ce contexte de voir si et comment le paysage peut être perçu comme un potentiel de développement régional durable et comment les régions peuvent profiter concrètement d’une «thématique Paysage».  

Exemples types

Les 14 exemples types analysés montrent que le développement régional lié au paysage existe déjà, et ce, dans les espaces, les dimensions et les caractéristiques les plus divers, à savoir: dans l’espace rural et les régions de montagne ainsi que dans les villes et les agglomérations, en périphérie et dans les centres, dans les petites communes comme dans les régions plus grandes, et jusqu’aux zones nationales et transfrontalières avec ou sans structures de soutien et selon des axes thématiques pouvant varier du tout au tout. Ce tableau s’explique par le fait que l’on a également pris en compte les approches «indirectes», telles que le tourisme paysager, les énergies renouvelables, l’agriculture biologique ou encore la planification intelligente afin de mettre en valeur le paysage. 

Projets-modèles «Le paysage, un atout»

L’étude souligne que le paysage peut servir d’axe thématique d’un développement régional durable. Cette approche semble pouvoir être élargie, par exemple dans le cadre des nouveaux projets-modèles actuellement mis au concours «Développement territorial durable» avec l’axe thématique «Le paysage, un atout».    

On trouvera d’autres possibilités de soutien à des projets dans notre outil pour les aides financières

Partager l'article
screenshot
30 octobre 2019

Journée Interreg

Zusammenfassung
Journée Interreg