Bild: regiosuisse.

Le programme pilote Adaptation aux changements climatiques lance un nouvel appel à projets

La Suisse est elle aussi concernée par les changements climatiques. Les conséquences du réchauffement sont en effet d’ores et déjà tangibles: les glaciers fondent, les glissements de terrain et les chutes de pierre augmentent, et les vagues de chaleur sont de plus en plus fréquentes et intenses. Le programme pilote «Adaptation aux changements climatiques» de la Confédération soutient les cantons, les régions et les communes dans leurs efforts pour relever ces nouveaux défis. Les requêtes qui s’inscrivent dans le cadre de ce nouvel appel à projets peuvent être soumises jusqu’au 4 mai 2018.

Le  programme pilote a pour but de mettre en œuvre des projets novateurs et exemplaires portant sur l’adaptation aux changements climatiques. Les projets doivent contribuer à réduire les risques climatiques sur le terrain, à utiliser les éventuelles chances qui se présentent et à augmenter la capacité d’adaptation. La sensibilité des milieux concernés par l’adaptation doit être renforcée et la collaboration entre les acteurs encouragée. Le programme pilote «Adaptation aux changements climatiques» a été lancé par l’Office fédéral de l’environnement OFEV et est soutenu par plusieurs offices fédéraux. 

Quelque 31 projets ont été réalisés lors de la première phase du programme 2013–2017. On mentionnera ici à titre d’exemple le court-métrage réalisé par la commune de Davos, qui montre à ses habitantes et habitants comment les changements climatiques impactent d’ores et déjà leur vie quotidienne. La ville de Sion montre à quoi peut ressembler dans la pratique un développement urbain adapté aux changements climatiques et comment les propriétaires immobiliers peuvent être sensibilisés à cette problématique. Les résultats de cette première phase sont résumés dans la brochure «Impulsions pour une adaptation de la Suisse aux changements climatiques». 

La deuxième phase du programme a démarré 

La deuxième phase du programme, qui court de 2018 à 2022, démarre avec le nouvel appel à projets du 12 février 2018. Ce dernier comprend deux étapes. Durant la première étape, qui se terminera le 4 mai 2018, les milieux concernés peuvent manifester leur intérêt auprès des instances compétentes. Les offices fédéraux sélectionnent ensuite les idées de projets qui semblent appropriées. Dans une deuxième étape, les organes responsables qui en sont à l’origine seront invités à soumettre une proposition de projet, en été 2018. La sélection définitive des projets devrait avoir lieu en automne de cette année. Les projets sélectionnés pourront commencer leurs travaux en 2019.  

L’invitation à manifester son intérêt s’adresse en premier lieu aux cantons, aux régions, aux villes et aux communes. La palette des thèmes envisageables est très large: accentuation des fortes chaleurs, accroissement de la sécheresse estivale, aggravation du risque de crues, fragilisation des pentes et recrudescence des mouvements de terrain, modification des milieux naturels, de la composition des espèces et des paysages, propagation d’organismes nuisibles, de maladies  et d’espèces exotiques ainsi que sensibilisation, information et coordination. 

On trouvera des informations détaillées sur l’appel à projets ainsi que les documents pertinents sur les pages du site web de l’OFEV consacrées au programme pilote.
 

Partager l'article
Bild: regiosuisse.

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT: Visite de terrain «Travail transfrontalier et travail en réseau dans la région du lac de Constance»

La visite de terrain permettra aux participant(e)s de se faire une idée de trois projets/services de coopération spécifiques et d’en tirer le cas échéant des conclusions utiles pour leur propre domaine d’activité.