Città giovane – Campagna veccchia: aumentare gli sforzi e sviluppare nuove idee. Immagine: regiosuisse.

Des villes jeunes – un pays vieux: accroître les efforts et développer de nouvelles idées

Les nouveaux scénarios démographiques de l’Office fédéral de la statistique suggèrent que l’évolution démographique suivra celle qui a prévalu ces dernières décennies. Les espaces ruraux et les régions de montagne connaîtront une croissance plus faible que la moyenne suisse et un vieillissement plus marqué. Cette évolution accentue déjà les défis existants comme celui posé par «l’émigration des cerveaux» (le brain drain). Pour pouvoir relever ces défis, il faut intensifier les efforts accomplis jusqu’ici – notamment dans le domaine du développement régional – et développer des idées novatrices.

Une dynamique de développement différente dans les cantons

L’Office fédéral de la statistique a publié en mai 2016 ses scénarios actualisés concernant l’évolution démographique des cantons. Un constat demeure inchangé: la population suisse continuera de croître. Selon le scénario de référence, l’OFS escompte une croissance annuelle moyenne de 0,7 pour cent jusqu’en 2045. En d’autres termes: la population suisse devrait compter plus de 10 millions de personnes en 2040. 
Les différences entre les cantons sont considérables. Si l’on estime en effet que la population du canton de Fribourg augmentera de plus de 40%, celle du canton d’Uri devrait quant à elle enregistrer une très légère perte. Parallèlement, la population en âge de la retraite augmentera fortement dans tous les cantons ces 30 prochaines années. Cette population devrait en effet augmenter de plus de 50 pour cent dans presque tous les cantons. Certains cantons devraient même enregistrer un doublement du nombre de personnes de 65 ans et plus. Ces taux de croissance auront pour conséquence que, dans le canton d’Uri par exemple, une personne sur trois aura plus de 65 ans en 2045.

Charges supplémentaires liées à l’évolution démographique

Le vieillissement de la population n’entraîne pas seulement des changements sociétaux. Dans ses perspectives à long terme des finances publiques, le Département fédéral des finances présente comment les tendances démographiques prévisibles auront, à long terme, un impact sur les finances publiques de notre pays. Selon le scénario de base, les dépenses des collectivités publiques liées à l’évolution démographique connaîtront une augmentation sensible: elles passeront de 17,3 pour cent du produit intérieur brut (PIB) en 2013 à 20,8 pour cent en 2045. Ces charges supplémentaires s’expliquent principalement par les dépenses accrues dans le domaine de la santé et des soins ainsi que dans les assurances sociales (AVS/AI). Un autre effet sensible de cette évolution démographique devrait se faire sentir au niveau des successions d’entreprises. Une étude récente du Crédit Suisse estime que la part des PME qui devront envisager une transmission de génération ces 15 prochaines années augmentera. Aujourd’hui, quelque 55% des gérants de PME ont entre 50 et 65 ans. Cette étude prévoit donc une future pénurie de successeurs potentiels.

Croissance plus faible et vieillissement accru dans les espaces ruraux et les régions de montagne

Selon plusieurs scénarios, le modèle de développement spatial de ces dernières années se poursuivra à l’avenir. La dynamique démographique dans les zones urbaines et les agglomérations en pleine expansion reste nettement plus élevée dans les zones rurales et les régions de montagne. Les cantons ruraux et les cantons touristiques affichent un vieillissement accru en raison de l’émigration des jeunes adultes et de l’immigration des personnes âgées. On trouve un scénario comparable dans l’espace rural: les espaces ruraux périurbains présentent une évolution démographique positive. On peut enfin observer une émigration et un vieillissement croissant de la population dans certaines parties de l’espace rural périphérique (ARE 2012, Monitoring des espaces ruraux).

Projets existants et nouvelles idées

Les défis liés à la démographie  ne sont pas nouveaux pour les espaces ruraux. L’émigration des jeunes gens hautement qualifiés et bien formés est en effet un thème récurrent depuis de nombreuses années. Le projet Interreg «Brain-drain − Brain-gain» s’est notamment penché sur les impacts de cette migration ainsi que sur les mesures qui pouvaient être envisagées pour, par exemple, la Suisse centrale. Il ne faut pas s’attendre ici à un changement de tendance fondamental. Il n’en est pas moins possible de relever, à petite échelle, certaines tendances inverses. Le terme «New Highlander» désigne des personnes hautement qualifiées qui recherchent sciemment les qualités des régions de montagne périphériques, où ils créent une entreprise et y apportent une contribution sociale spécifique. Les réseaux sociaux et la numérisation offrent également de nouvelles possibilités aux régions périphériques. La mise en réseau de personnes qualifiées provenant de la région permet au moins d’utiliser «à distance» des compétences et des expériences spécifiques (Rérat, Jeannerat, 2011). 
Une étude réalisée par le SECO en 2009 s’est penchée sur les chances et les risques de l’évolution démographique pour le développement territorial et régional de la Suisse. Le tourisme, la santé publique ainsi que, éventuellement, les foyers pour personnes âgées présentent des chances pour l’espace périphérique (Infras 2009). La politique régionale contribue pour une grande part, via des projets concrets, à relever les défis que pose une dynamique démographique inférieure à la moyenne, à renforcer le développement régional et à utiliser de nouvelles chances, comme celles qu’offre par exemple la numérisation. Le projet NPR «work&home» de la  Chambre économique Bienne-Seeland entend par exemple promouvoir la conciliation entre travail et famille afin de remédier à la pénurie de personnel qualifié dans la région et de renforcer ainsi la place économique. Des projets concrets ne peuvent toutefois déployer tous leurs effets que s’il existe un environnement propice pour leur lancement et des structures professionnelles pour leur mise en œuvre. Accroître dans ce contexte sa capacité d’action est et reste un défi pour toute région rurale. Une autre tâche gagnera également en importance à l’avenir dans cet espace: lancer et mettre en œuvre avec succès des projets innovants consacrés au développement régional, et ce, pour et avec une population vieillissante.

Partager l'article
Image: regiosuisse.

Plateforme romande regiosuisse «Demi-journée des régions – partage de connaissances sur la pérennisation des projets»

Le but sera d’aborder la question de la pérennisation des projets NPR sur la base d’exemples concrets de projets et à travers des discussions interactives et ouvertes ou chacun(e) est invité(e) à faire part de ses questions, des enjeux auxquels il/elle est confronté ou encore à partager des expériences. Inscrivez-vous dès maintenant!
Bild: regiosuisse.

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT: Visite de terrain «Travail transfrontalier et travail en réseau dans la région du lac de Constance»

La visite de terrain permettra aux participant(e)s de se faire une idée de trois projets/services de coopération spécifiques et d’en tirer le cas échéant des conclusions utiles pour leur propre domaine d’activité.