Voici comment les PME suisses peuvent profiter de l’EEN

Les PME suisses doivent retirer le maximum d’avantages des prestations de l’Enterprise Europe Network (EEN). Pourquoi cela n’a-t-il pas été le cas de manière optimale jusqu’ici, où résident les défis et comment améliorer la situation à l’avenir, toutes ces questions ont été analysées en détail et les documents y relatifs peuvent désormais être consultés.

En juillet 2015, la Confédération a  demandé une étude indépendante sur la pertinence de la participation suisse à l’EEN pour les PME suisses durant la période 2008–2014. Cette étude devait permettre de trouver comment l’offre de prestations de l’EEN doit être organisée en Suisse à l’avenir pour que les PME puissent en tirer le maximum d’avantages et comment la participation de la Suisse à l’EEN pouvait obtenir les meilleurs résultats possibles. 

Cette étude, les décisions du Comité de suivi  de la mise en œuvre et de la future organisation du  Swiss EEN ainsi que le futur concept de mise en œuvre sont désormais disponibles. 

Qu'est-ce que le réseau EEN?
Créé en février 2008 par la Commission Européenne, le réseau Enterprise Europe Network (EEN) permet d’aider les petites et moyennes entreprises (PME) qui recherchent un partenaire dans l’un des pays membre du réseau pour développer leurs activités de recherche et d’innovation ou pour avoir accès aux marchés étrangers. Le réseau EEN regroupe aujourd’hui 625 organisations partenaires dans plus de 60 pays, dont la Suisse depuis 2008. 
En Suisse, Euresearch et Switzerland Global Enterprise (S-GE), mandatés respectivement par le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) et par le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), sont responsables de mettre à disposition des entreprises et des milieux académiques les services de EEN. Ensemble, Euresearch et S-GE constituent ainsi Swiss EEN qui, placé sous la conduite de la Commission pour la technologie et l’innovation (CTI) depuis 2016, met en œuvre EEN en Suisse. Pour assurer cette responsabilité, la CTI a préparé une nouvelle stratégie d’implémentation de EEN. Simultanément, un «Comité de suivi EEN2», réunissant le SEFRI, le SECO et la CTI, a été créé pour en coordonner la mise en œuvre. EEN va entre autres se rapprocher de ses clients, en particulier des PME innovantes. Pour ce faire, un «réseau d’innovation» va être développé, incluant aussi bien des partenaires nationaux (tels que les spécialistes en innovation de la CTI, les coaches CTI, S-GE, Euresearch et d’autres partenaires) que des structures régionales (telles notamment que les RIS). Ce réseau va fonctionner selon les principes du «no wrong door» et du «shared responsibility», le client étant redirigé vers le spécialiste adéquat, quel que soit son point d’entrée et son besoin spécifique. Un «Comité de suivi EEN2», réunissant le SEFRI, le SECO et la CTI, a été créé pour en coordonner la mise en œuvre.

Partager l'article
Bild: regiosuisse.

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT: Visite de terrain «Travail transfrontalier et travail en réseau dans la région du lac de Constance»

La visite de terrain permettra aux participant(e)s de se faire une idée de trois projets/services de coopération spécifiques et d’en tirer le cas échéant des conclusions utiles pour leur propre domaine d’activité.